Le principe

Lorsque deux familles rencontrent les mêmes difficultés de garde pour leur enfant, il est possible de mutualiser la garderie via une seule auxiliaire parentale. Cette dernière effectue des gardes en alternance chez une famille puis chez l’autre. Le rythme et la durée d’alternance sont définis conjointement par les deux familles. La part de rémunération supportée par les familles sera proportionnelle à l’alternance. Outre les missions propres à la surveillance et au soin des enfants, vous pouvez demander à votre auxiliaire parentale d’effectuer des tâches ménagères sur le temps de repos de l’enfant.

Les heures de garde

La durée de travail hebdomadaire d’une auxiliaire parentale est de 48 heures. Occasionnellement, elle peut travailler jusqu’à 50 heures par semaine. Toutefois, les 2 heures supplémentaires réalisées devront impérativement être récupérées sous un mois et demi pour régularisation. La moyenne sous 12 semaines ne doit pas excéder 48h.

La différence entre le régime d’une garde individuelle et d’une garde partagée, c’est qu’en tant qu’employeur, vous ne pouvez pas déclarer d’heures de présence responsable. Toutes les heures sont considérées comme normalement travaillées. Dans le cas d’une garde partagée, les heures sont considérées comme normales et non majorées entre 41 et 44 heures.

Trouver une famille acceptant la garde partagée

Pour vous faciliter la vie, vous pouvez commencer vos recherches dans un périmètre restreint : votre cercle personnel. Votre famille, vos amis, vos voisins peuvent être dans la même situation que vous, à la recherche d’une autre famille de garde.

L’un des critères de choix reste tout de même la proximité géographique des deux logements, qui facilite la logistique.

Pour vous aider dans vos recherches, vous pouvez réaliser une grille d’analyse incluant les critères suivants :

Le trajet :
  • Est-il facile entre les deux maisons ? Combien de temps prend-il ?
L’organisation :
  • L’autre famille a-t-elle un mode de vie proche du vôtre ? Possède-t-elle du matériel ressemblant au vôtre dans lequel votre enfant s’épanouira ?
  • Vos horaires et périodes de congés respectifs sont ils semblables ?
  • Quel sera le rythme d’alternance entre les deux familles ?
La relation avec l’auxiliaire :
  • Votre éducation est elle en accord avec celle proposée par l’auxiliaire ? (sorties, activités d’éveil, rythme de journée...)
  • Quelles prestations attendez-vous de l’auxiliaire ?
  • Quelle logistique prévoyez vous pour l’auxiliaire ? (repas, déplacements, absences...)
  • Quel salaire sera fixé et que prévoyez-vous concernant les 5 semaines de congés payés ?

Lorsque vous choisissez la seconde famille, il est important également de prendre en compte l’âge des enfants que l’auxiliaire aura en garde. S’ils sont tous en bas âge, leur rythme est identique et la nounou pourra s’octroyer des pauses plus fréquemment. S’ils sont en décalage, cela permettra à l’inverse de pouvoir s’occuper de l’un pendant que l’autre se reposera, et vice versa. Les activités sont également facilitées lorsque l’écart d’âge est significatif (sorties, repas, jeux...).

Les avantages et les inconvénients

Les plus pour votre enfant Les plus pour vous Les moins
Un environnement familial Un partage des frais de garde Un nouveau statut d’employeur et des contraintes administratives liées
Une socialisation progressive Une conservation des avantages fiscaux Une nouvelle gestion des plannings respectifs et des imprévus à prendre en compte
Une assurance de garde enfant-malade   Un déplacement hebdomadaire d’un domicile à un autre
    Une nécessité de disposer d’un plan B en cas de rupture de contrat par une des parties